L’impression 3D béton

L'impression 3D béton

La technologie n’en est qu’à ses balbutiements, elle n’en reste pas moins prometteuse. Cette technologie, c’est l’impression 3D béton. Les avantages annoncés de cette nouvelle forme de construction sont nombreux et devraient faire baisser drastiquement le temps – et donc le coût – de la construction de bâtiments.

L’impression 3D béton au service du bâtiment

L’aventure de l’impression tridimensionnelle a débuté avec la fabrication de petits objets en plastique. Cette technique n’a cessé de progressé pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui, capable de répliquer presque n’importe quel objet. La technique a été poussée à l’extrême, rendant capable de reproduire des produits comestibles, des voitures et même des prothèses humaines.
La technologie de l’impression 3D béton s’invite désormais dans le monde du bâtiment. Plusieurs expériences ont été menées en Chine, au Canada ou aux Etats-Unis, où différents projets ont été conduits pour pousser à l’extrême ce nouveau procédé. Ainsi, en mars 2014, l’entreprise chinoise WinSun a réussi l’exploit de fabriquer en 24 heures une dizaine de maisons de 200 m² chacune. Ces maisons sont certes basiques, mais elles augurent les possibilités inouïes que l’impression 3D béton sera bientôt capable de réaliser.
Voici un reportage réalisé par France 2 qui explique en détail la façon dont ces maisons ont été construites et qui montre l’imprimante en action :

 

Gain de productivité et recyclage

Grâce à une imprimante 3D béton aux dimensions impressionnantes – 6m de haut pour 10m de largeur et 40m de longueur – WinSun a de nouveau marqué les esprits en construisant un immeuble de 5 étages à Shuzou en Chine. Pour ce faire, elle a construit des murs qui ont été par la suite assemblés sur site. Cette méthode permet de réduire drastiquement le temps passé sur le chantier. Selon WinSun, les coûts salariaux auraient ainsi été baissés de 80% et le gain de temps aurait été de 50 à 70% !
Outre les gains de productivité, cette méthode de construction permet de recycler des matériaux de construction. En effet, « l’encre » utilisée est un mélange entre du béton à prise rapide, de la fibre de verre et de matériaux provenant du recyclage.

Pousser l’expérience plus loin

chateau impression 3d béton

De nombreux projets voient le jour pour pousser cette technologie d’impression 3D béton au-delà de ses limites. C’est par exemple le cas d’Andrey Rudenko, ingénieur et architecte de formation, qui s’est lancé dans la réalisation du château miniature illustré ci-dessus. Réalisé en plusieurs parties, ce château illustre le fait que l’impression 3D béton permet de modeler toutes les formes, pas seulement des formes simples comme des murs. Ce prototype miniature a été destiné à lever des fonds et à réunir les compétences autour d’un projet de plus grande envergure.

Partout dans le monde, les initiatives se multiplient pour s’approprier cette technologie révolutionnaire. C’est par exemple le cas de la NASA ou de l’Agence spatiale européenne qui pensent à appliquer cette méthode de construction pour bâtir des unités habitables sur la Lune ou sur Mars.
D’autres projets sont également en gestation, sur Terre cette fois-ci. C’est par exemple le cas de l’association Constructions-3D qui cherche à développer une méthode de construction à faible coût, permettant ainsi de loger les populations vulnérables habitant par exemple dans des bidonvilles. Voici leur projet en animation 3D :

L’application de l’impression 3D ne semble plus avoir de limites. Avec la conception d’une imprimante 3D permettant de créer des objets en métal – prévue pour les mois à venir – c’est encore une nouvelle étape qui sera franchie ! L’avenir sera 3D ou ne sera pas !

Retour vers le Haut